Download E-books Sans feu ni lieu PDF

By Fred Vargas

Pourquoi Louis Kehlweiler dit l’Allemand, Marc, Lucien et Mathias — retranchés dans leur baraque pourrie de l. a. rue Chasle à Paris —, s’intéressent-ils à un simplet à tête d’imbécile pas franchement sympathique, dont l. a. culpabilité ne fait de doute pour personne, pas même pour eux ?

Pourquoi tiennent-ils à sauver ce Clément Vauquer, un détraqué recherché par toutes les polices de Nevers et de Paris pour les assassinats effroyables d’au moins deux jeunes femmes ?

Show description

Read or Download Sans feu ni lieu PDF

Similar Crime books

Black Widow (Annie Carter, Book 2)

In soiled video game, Annie Bailey was once an East finish Madam. In Black Widow she’s queen of the gangs and attempting to store her daughter’s life…

Annie Bailey had performed all of it; Madam, mistress and Gangster's moll. Now she's Annie Carter, and she or he taking up the East End.

Annie knew that it wouldn't final. every little thing used to be going so good; she was once residing in Majorca, had Max Carter - the pinnacle of the Carter company by way of her aspect, and had given him a gorgeous daughter, Layla. but when there has been something existence had taught her, it was once that every thing may possibly switch within the blink of a watch. One minute she's mendacity via the pool, the subsequent she's out chilly. whilst she comes around Max and Layla are gone.

It's now not lengthy sooner than she will get the calls for. they wish cash or she'll be getting her little woman again in pieces…

There's just one factor Annie can do, she heads again to the East finish of London and gathers the Carter company jointly. somebody has snatched her husband and baby. Now there's a rating to settle, and it's being settled Annie Carter style…

Last Man to Die

The prote+a7ge+a7 of Nazi Propaganda Minister Josef Goebbels, former POW Peter Hencke witnesses firsthand the Germans' skill for evil, and, armed with info that may wreck Hitler, he makes his approach into Hitler's bunker. $35,000 ad/promo.

The Bone Yard: A Body Farm Novel

At a friend's request, Dr. invoice Brockton is termed clear of the physique Farm—his human-decomposition examine facility on the collage of Tennessee—to aid turn out woman's suicide used to be, actually, homicide. yet Brockton's speedy consulting journey takes a harrowing detour during the Florida Panhandle while adolescent skulls are chanced on close to the ruins of a once-notorious juvenile detention facility, destroyed by means of hearth greater than 4 many years in the past.

The Steal: A Cultural History of Shoplifting

Rachel Shteir’s The scouse borrow is the 1st severe examine of shoplifting, seeking to historical past to bare the roots of our smooth limitation. brushed aside by way of academia and the mainstream media and mostly misunderstood, shoplifting has turn into the territory of moralists, mischievous little ones, tabloid tv, and self-help authorities.

Additional resources for Sans feu ni lieu

Show sample text content

Je t’accompagne, dit Marc. – Dis-moi, demanda Louis en hésitant, je te vois repasser des gowns. Il y a une femme dans l. a. maison ou quoi ? – Ce serait si stupéfiant ? demanda Lucien avec hauteur. – Non, répondit rapidement Louis. Mais… c’est à reason de lui, de Vauquer. – Je croyais qu’on le présumait blameless, dit Lucien. Donc, il n’y a pas de souci à se faire. XIII Une fois dehors, les deux hommes remontèrent l. a. rue en silence. – Alors quoi ? demanda Louis. C’est oui ou c’est non ? – C’est non, répondit Marc d’un ton abrupt. Il n’y a pas de femme dans l. a. baraque, pas l’ombre d’une seule, un vrai désert. Cela ne t’autorise pas à cracher dans le sable. – Les robes ? – C’est le linge de Mme Toussaint. Je prends du repassage à los angeles maison, je te l’ai dit. – Ah c’est vrai, ton travail. – Parfaitement mon travail. Tu as quelque selected à lui reprocher ? – Mais qu’est-ce que vous avez en ce moment ? demanda Louis en s’arrêtant de marcher. Vous passez votre temps à gueuler ! – Si tu parles de los angeles baraque, c’est basic. On gueule tout le temps, Lucien adore ça. Et puis ça secoue Mathias, si bien que tout le monde en tire revenue, et ça nous distrait de nos soucis, de nos histoires de fric, et de nos histoires de gowns avec pas de femmes dedans. Louis hocha l. a. tête. – Tu crois, reprit Marc, qu’il y a une seule probability pour que los angeles poupée de Marthe ne soit pas dans le coup ? – Il y en a plus que ça. Attends-moi, je vais à los angeles petite fontaine et je reviens. Je vais mouiller Bufo. Marc se crispa. – Tu as pris ton crapaud avec toi ? dit-il d’une voix criarde. – Oui, je suis goé le chercher tout à l’heure. Il se faisait chier dans le panier à crayons, et si tu veux bien y réfléchir une minute, on le comprend. Il faut que je l’aère, moi, cette bête. Je ne te demande pas de le prendre. Marc, adverse et dégoûté, regarda Louis humecter son gros crapaud grisâtre, lui faire quelques recommandations et l’enfourner à nouveau dans l. a. grande poche droite de sa veste. – C’est dégueulasse, ajouta-t-il pour tout commentaire. – Tu veux une bière ? Les deux hommes s’installèrent à l. a. terrasse d’un café presque désert. Marc prit soin de s’asseoir à l. a. gauche de Louis, à reason de l. a. poche à crapaud. Il était onze heures et demie, et on n’avait pas froid. – Je crois, dit Louis, que los angeles poupée de Marthe est un authentique imbécile. – C’est aussi mon avis, dit Marc en levant le bras pour appeler le serveur. – Dans ce cas, il ne serait pas able d’imaginer tout seul l’histoire de ce consumer de eating place, même pour sauver sa peau. – Oui. Le kind existe. – Quel type ? – Eh bien, dit Marc, le bras toujours levé, celui qui manipule los angeles poupée. � L’Autre ». Le tueur. Il existe. – Ton bras ne marche pas, observa Louis. – Je sais, dit Marc en le laissant retomber sur sa cuisse. Je n’arrive jamais à faire venir le serveur. – Manque d’autorité naturelle, proposa Louis qui leva le bras à son travel. Il commanda aussitôt deux bières au serveur et se retourna vers Marc. – Je m’en fous, dit Marc. Ça ne m’impressionne pas. On disait que le style existait. – Sans doute.

Rated 4.25 of 5 – based on 24 votes

About the Author

admin