Download E-books La main coupée PDF

La major coupée est un monument aux morts de los angeles Grande Guerre, comme ceux sur lesquels on a inscrit, année par année, les noms des disparus, morts identifiés mais morts obscurs, sans gloire. Blaise Cendrars a prélevé dans sa mémoire les bribes de l. a. vie et de l. a. mort de ses compagnons de wrestle, des hommes ordinaires, tragiques ou cocasses, échappant à toute imaginative and prescient héroïque ou édifiante.
Lorsqu'elle paraît en 1946, La major coupée est plus qu'un témoignage retardé, c'est une réparation. Réparation parce qu'elle est un mémorial contre l'oubli, réparation aussi pour son auteur qui, dans cet ouvrage tardif, s'autorise enfin, librement, à parler longuement de los angeles guerre, de sa guerre, comme il ne l'avait jamais fait, comme personne ne l'avait jamais fait.

Show description

Read or Download La main coupée PDF

Best Biography books

Bill Hicks Agent of Evolution

Written through invoice Hick's lifelong buddy, manufacturer, and co-creator, Kevin sales space bargains the interior tale into the fellow who used to be purely alongside for the journey for a tragically few minutes, but left an indelible mark on comedy fanatics and freethinkers all over the place. invoice Hicks: Agent of Evolution deals an extraordinary fly-on-the-wall perception into the lifetime of certainly one of Britain's so much enjoyed US comedians.

Lost Years: A Memoir 1945 - 1951

The English author Christopher Isherwood settled in California in 1939 and spent the warfare years operating in Hollywood movie studios, educating English to ecu refugees, and changing to Hinduism. by the point the battle ended, he learned he used to be now not reduce out to be a monk. along with his self-imposed wartime vigil in the back of him, he careened right into a lifetime of frantic socializing, expanding dissipation, nervousness, and, ultimately, depression.

I Had a Hammer: The Hank Aaron Story

The guy who shattered Babe Ruth's lifetime domestic run checklist, Henry "Hammering Hank" Aaron left his indelible mark on specialist baseball and the realm. however the global additionally left its mark on him. I Had a Hammer is far greater than the intimate autobiography of 1 of the best names in seasoned sports—it is an interesting social background of twentieth-century the USA.

Furious Love: Elizabeth Taylor, Richard Burton, and the Marriage of the Century

From veteran leisure reporter Sam Kashner and biographer Nancy Schoenberger comes the definitive account of the best Hollywood love tale ever told—the romance of Elizabeth Taylor and Richard Burton. Kashner has interviewed Elizabeth Taylor a variety of instances and is the one journalist given entry to her wide number of own letters and journals, and he and Schoenberger have additionally interviewed the Burton family members at size, together with Burton’s actress daughter Kate.

Extra info for La main coupée

Show sample text content

Mais madame Kupka se débrouilla pour rester un ou deux jours de plus et quand nous remontâmes en ligne le vieux soldat était ingambe. Durant ces deux, trois jours, il avait rajeuni de dix ans. Ce que c'est que l'amour ! Personne n'en avait rien su et tout le monde lui en healthy praise. Le courageous homme rayonnait. B... Un autre vieux qui n'avait plus l'âge de faire le zouave, avait bon ethical, mais était comme Kupka, toujours sur le flanc avec une crise de foie, de goutte, de rhumatisme ou une bonne colique hépatique qui le faisait se tordre de douleur dans los angeles paille des cantonnements et gueuler comme un porc qu'on égorge, c'était B... , le fameux metteur en scène de cinéma, l'auteur du most desirable movie sur Christophe Colomb du temps du muet, un veuf, qui s'était engagé pour ne pas quitter son fils qu'il avait élevé et qui était volontaire chez nous. Malheureusement pour le fiston, papa Gigogne ne tint pas le coup et fut évacué dans les huit jours qui suivirent notre arrivée au entrance. B... était natif de Neuilly et aurait dû en avoir los angeles bourgeoisie si le fait d'habiter Neuilly et d'avoir acquis les mœurs, les habitudes et l'aspect extérieur des habitants de ce paisible, de ce cossu quartier eût été un titre suffisant pour conférer une nationalité. Même engoncé dans l'uniforme des légionnaires qui ne lui allait pas à reason de son ventre et les godasses aux pieds, B... avait l'air d'un gros bourgeois à guêtres à sous-pied et à haut et raide pretend col. Le fiston par contre, toujours tiré à quatre épingles et assez maniéré, avait immédiatement pigé le mauvais style spécial à los angeles Légion, pâleur, déhanchement, dandinement, visière cassée, air ténébreux, vanity gouapeuse, poses de frappe. C'était touchant de voir le papa s'inquiéter de l. a. tournure de son fils et y prêter los angeles major (un metteur en scène rend facilement de ces menus prone de femme de chambre à une vedette qui piaffe et s'impatiente) et nous demander notre avis sur l'allure martiale du petit. B... était myope et l'amour paternel rend aveugle. Le vieux évacué, le jeune ne tarda pas à mal tourner, c'est-à-dire à filer vers l'arrière, où son élégance d'équivoque légionnaire lui healthy un type, non pas au cinéma (le papa ne l'aurait pas permis), mais à l'Intendance. BIKOFF (aveugle de guerre, suicidé). Comme Rossi, chaque fois que l'on arrivait dans un nouveau secteur, Bikoff recherchait un coin à l'écart pour faire son deploy, mais ce n'était pas comme Rossi pour s'empiffrer en douce et ne pas avoir à partager les colis qu'il recevait de sa femme, mais bien pour choisir un poste de tir non encore repéré qui lui permettrait de tirer du Boche sous un attitude favorable et d'ajouter de nouvelles et de nouvelles pièces au tableau. Bikoff ne recevait jamais de colis. Bikoff ne recevait jamais de lettre. Pas le moindre mandat. Il ne connaissait personne en France. D'ailleurs, il ne parlait pas français. C'était un solitaire et un taciturne. Je lui parlais russe, et tout ce que je pus apprendre de lui, c'est qu'il était séminariste à Moscou, que los angeles guerre l'avait surpris en Suisse où il villégiaturait, qu'il était goé en France pour venir s'engager, qu'il avait une vieille grand'mère dans l. a. région de Toula et une petite sœur, Lénoschka, qui faisait le meilleur miel du village.

Rated 4.31 of 5 – based on 38 votes

About the Author

admin